Newsletter




       
       

Newsletter PSF

En cliquant ici, je télécharge la Newsletter de PSF
Accueil arrow Le projet PSF arrow Historique
Historique

Afghanistan1985 : la création
Création de Pharmaciens Sans Frontières par cinq pharmaciens de la région de Clermont-Ferrand. L’idée de récupérer les médicaments non utilisés en France pour en faire profiter les populations des pays pauvres satisfaisait tout le monde ; à l’époque les pays en développement n’avaient pas de Politiques Pharmaceutiques Nationales définies, leur situation sanitaire se dégradait et les Etats étaient en incapacité de financer les dépenses de santé de leur population.

 

1987 : le sommet de Bamako – la problématique des MNU.
Dès les premières petites missions de PSF Clermont au Mali et en Mauritanie, il apparaît clairement que les médicaments non utilisés (MNU) en France ne sont absolument pas adaptés aux pathologies des pays en développement, et que le personnel de santé de ces pays n’en maîtrise pas l’utilisation.

Cette même année, l’OMS, l’UNICEF et trente-cinq ministres africains se réunissent à Bamako (Mali) pour définir une stratégie -l’Initiative de Bamako- qui permettrait à toutes les populations d’avoir accès aux Médicaments Essentiels (Liste OMS d’environ 300 molécules pouvant soigner 98% des maladies). L’initiative de Bamako propose un cadre commun pour tous les pays le souhaitant, concernant la mise en place de circuits nationaux d’approvisionnement et de distribution de Médicaments Essentiels.


1990 : Adoption d’une Politique Pharmaceutique Nationale par les pays en développement.

Ils mettent en place :
  • - une Liste Nationale de Médicaments Essentiels, basée sur la liste modèle OMS et adaptée aux pathologies du pays et à la formation du personnel sanitaire
  • - une Centrale Nationale d’approvisionnement en Médicaments Essentiels (génériques pour la plupart) qui regroupe les commandes des Dépôts Régionaux qui fournissent les structures de santé
  • - un système de recouvrement des coûts impliquant la communauté dans la gestion de son Centre de Santé en fonction de ses moyens, l’enjeu étant de recouvrer suffisamment de fonds pour renouveler les stocks de Médicaments Essentiels du Centre.

PSF Clermont crée une Centrale d’Achat en Médicaments Essentiels Génériques pour pourvoir aux besoins de ses programmes d’urgence et appuie, dans ses programmes de développement, la mise en œuvre des Politiques Pharmaceutiques Nationales. Des rapports sur les problèmes causés par les dons de médicaments commencent à circuler parmi les organismes gouvernementaux, intergouvernementaux et non-gouvernementaux de l’aide humanitaire.


1994 : Professionnalisation de l’association
L’association a fait ses preuves et, de plus en plus sollicitée pour des programmes d’envergure, décide de créer le Comité International. Le Comité International s’appuie sur un personnel salarié au siège, des volontaires-expatriés en permanence sur le terrain et de nombreux personnels locaux. La voie est ouverte vers la professionnalisation de l’association.


1999 : La lutte contre les dons de médicaments inappropriés
La lutte contre les dons de médicaments inappropriés est une des priorités de l’association, témoin des problèmes considérables causés par ces dons dans des pays déjà fragiles ou momentanément fragilisés par une catastrophe.

Destruction de dons inappropriés après le Tsunami

26 février 2007 : Les MNU au placard
Le 26 février 2007, le Sénat français a voté l’arrêt de la collecte de Médicaments Non Utilisés, selon l’article 32 de la loi n°2007-248, qui porte sur des dispositions au droit communautaire dans le domaine du médicament. La loi sera applicable au 1er janvier 2009.
PSF-CI se battait depuis 21 ans pour la fin de MNU, inadaptés.


2007 : PSF s’installe à Bordeaux.
En septembre, PSF quitte sa ville natale de Clermont-Ferrand pour aller s’installer à Bordeaux. Une ville dynamique, des acteurs et des collectivités qui ont la volonté de soutenir PSF, et l’association s’implante aux Chartrons, au cœur du nouveau quartier de vie de Bordeaux.

2008 : Une nécessité mondiale
Seule association européenne spécialisée en pharmacie humanitaire d’urgence et de développement, PSF est constamment sollicitée, tant par les Autorités Sanitaires des pays du Sud que par les bailleurs de fonds institutionnels, pour apporter son appui à la gestion de la partie pharmaceutique des programmes sanitaires. 


2010 : Le projet PSF se poursuit
Confrontée à des difficultés financières, l'association PSF-CI qui portait le projet PSF, s'est retrouvée obligée d'arrêter son activité. Elle s'est alors adressée à la communauté humanitaire française pour assurer la poursuite de ses opérations et des engagements en matière d'accès à des soins et à des médicaments de qualité. L'association française de solidarité internationale ACTED, Agence d'Aide à la Coopération Technique et au Développement, a proposé d'assurer la poursuite des activités de PS. Aujourd'hui, les projets PSF et la campagne Pansons Le Monde sont portés par ACTED, en lien avec les associations départementales PSF, qui conservent leur existence juridique propre, et avec les partenaires qui ont soutenu et accompagné le projet PSF depuis plus de 25 ans.

 
© 2017 Pharmaciens Sans Frontières
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.